Au programme, Jazz, roman noir, et protection vie privé !+ infos …

Au programme, Jazz, roman noir, et protection vie privé !+ infos …

Beaucoup d’infos … mais comme vous aimez lire, ça devrait passer.

Dans l’ordre chronologique :

  • Dès aujourd’hui, retrouvez la conférence de Claude Mutafian sur la naissance de la nation arménienne sur notre chaine vidéo   

 

  • Trouvez votre billet pour la conférence gesticulée de Franck Lepage « Inculture(s)1 » dans le cadre du Gestival, non seulement en ligne, mais surtout chez nos amis de la librairie Lucioles. Et faites l’appoint vous serez mignons tout plein ! 88 billets vendus, il en reste 212 à 16h50 le 11/11/17 !

 

  • Copinage : Mardi 14, rendez-vous pour une séance au ciné clap avec ATTAC Vienne et la projection d’« Irrintzina », le cri de la génération climat.

 

  • Jeudi de l’Upop, ce sera donc le 16, à 19h30 à la salle Jean Jaurès de Chasse sur Rhône, pour écouter et voir avec Jean-Paul Boutellier « Jazz et polar ». Voici ce qu’en dit Jean-Paul :

« Les amateurs de Polar et les amateurs de musique de Jazz sont bien souvent les mêmes. Cette constatation peut aisément s’expliquer par le fait que le Jazz est né et s’est développé souvent dans les milieux des gangsters à la Nouvelle Orléans, à Chicago, à New York ou à Kansas City, à l’époque de la prohibition. De plus ces deux formes , musicale et littéraire, ont subi les mêmes préjugés : à musique de sauvage, on associait  littérature de gare. Il était donc évident que de nombreux auteurs de romans noirs associent d’une façon ou d’une autre le jazz à leurs œuvres. Un phénomène identique va associer le Jazz et le Cinéma, surtout le Cinéma Noir. Notre rencontre tentera d’expliciter ces relations et de répertorier la place du Jazz dans la littérature policière. »

« Le numérique est désormais, qu’on le veuille ou non, au cœur de pratiques. Téléphones mobiles, ordinateurs sont souvent les charnières de notre communication. Ces technologies pratiques et parfois confortables sont cependant des assistants bien curieux malgré eux. Ils sont au courant de ce que nous regardons, ce que nous recevons, avec qui nous échangeons, où nous sommes … Sans avoir forcément des choses à se reprocher, nous avons pourtant, chacune et chacun, le droit à un peu d’intimité, de vie privée. Le cycle Matinales Vie Privée propose d’associer connaissance, réflexion et pratique au travers d’un cycle de trois ateliers »

18//11 : J’ai rien à cacher … enfin je crois : Enjeux de la protection des données personnelles

       Samedi 18/11, Chasse sur Rhône, salle Jean Jaurès, 10h-12H : « J’ai rien à cacher … enfin je              crois : Enjeux de la protection des données personnelles »

Pour cette conf, inutile d’apporter votre matériel. Mais il faut s’inscrire pour les deux ateliers qui               suivront. (voir le programme dans la chronologie). Nous lancerons les ateliers seulement si il y a un         peu de monde samedi matin !


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :