Les Extras de l’UPOP

Les extras de l’Université populaire ouverte du pays viennois, ce sont des dates qui n’ont pas lieu un Jeudi ! Mardi, mercredi ou vendredi …

De 19h30 à 21h

Le cycle « homo numericus » évoque la question du numérique dans notre quotidien. 

Le cycle « homo mediaticus » s’attache à la critique des médias

 

  • Samedi 15/09/18, centre social d’Estressin
« Pesticides, vers une diminution de leur utilisation ? Une dynamique de changement semble se mettre en place, quelles sont les conditions nécessaires à sa concrétisation ? ».

Un collectif de citoyen essaie de se faire une opinion éclairée autour de ce questionnement. Le collectif a étudié de nombreux documents sur le sujet (rapports officiels, études scientifiques, articles variés etc.). Le scénario AFTERRES 2050 semble à la fois un des plus abordables et des plus solides, mais aussi le plus complet sur le sujet à l’échelle française : Il traite le problème « de la fourche à l’assiette », à travers 4 scénarios différents, à l’horizon 2050.

Renseignements sur lab1@upop-paysviennois.fr.

 

  • Mercredi 03/10/18 – Médiathèque du Trente

« Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle » J.J.Aumercier et P.E Pépin –  cycle homo numericus

Nous sommes aujourd’hui entourés par les intelligences artificielles. Elles se multiplient, deviennent de plus en plus performantes et remplacent les hommes dans bien des domaines. Derrière cette prolifération de machines se cache la possibilité d’une humanité complètement soumise, victime de l’intelligence qu’elle a elle-même engendrée. Mais faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ? Comment sortir de cette sidération par rapport à ces algorithmes qui n’ont pourtant que les capacités que nous leur avons données ? Cette conférence se propose de mesurer l’intelligence de l’IA en passant par la science-fiction, la philosophie et les mathématiques, afin d’évaluer clairement le danger auquel nous avons affaire et voir dans quelle mesure nous pouvons rester maîtres de nos ordinateurs. 

 

  • Mercredi 24/10/18 – salle des fêtes de Vienne

« Comment sortir de la radicalisation ? » D.Vallat

 

  • Mardi 06/11/18 – Théâtre de Vienne

« 100 ans, la grande guerre et nous » G.Jolivet, conférence musicale avec l’école de musique de Chasse sur Rhône

Drôle de rencontre !
Dans le cadre du centenaire de l’armistice de 1918, Michel Belletante a mis à l’affiche du Théâtre de Vienne, les 8 et 9 novembre, un spectacle musical sur la Première Guerre Mondiale : « Avant l’heure où les thés d’après-midi finissaient ». Un spectacle à voir et à entendre, mis en scène par la violoniste Floriane Bonnani, avec le Comédien Français Loïc Corbery.
En contrepoint de ce spectacle professionnel, Gérard Jolivet donnera deux jours avant sur la même scène et dans le cadre des extras de l’Upop, et de la commémoration municipale, sa conférence sur le centenaire de la Grande Guerre. Rencontre imprévue entre deux prestations qui, certes, ne sont pas du même ordre. D’un côté l’analyse historique sur la longue durée d’un événement qui a marqué le XX° siècle. De l’autre, l’émotion d’un monde restitué dans les mots et dans les sonorités de son époque. On peut s’attendre cependant à de multiples résonnances entre les deux façons d’aborder la matière historique. Car l’émotion ne sera pas absente de la conférence de Gérard Jolivet : émotion des textes cités par le conférencier, ceux de Stefan Zweig, Teilhard de Chardin, Jules Romains, Albert Camus, répondant à ceux de Louise Weiss, Henri Barbusse, Marcel Proust, relus par le comédien Loïc Corbery ; émotions des musiques interprétées par les élèves de l’Ecole de Musique de Chasse sur Rhône. La conférence de Gérard Jolivet, en effet, est aussi (modestement) musicalisée. Avec, entre autres, cette marche funèbre, « Aux héros lyonnais », jusqu’ici tombée dans l’oubli et exhumée par le groupe d’histoire de Chasse sur Rhône. Ainsi cette semaine du centenaire verra-t-elle se rencontrer sur la scène du Théâtre de Vienne la musique et l’histoire, la philosophie politique et la poésie.
La conférence de Gérard Jolivet n’est pas événementielle. Elle tente d’interpréter le choc qu’a représenté la première guerre mondiale comme un retournement historique de la modernité : le passage brutal d’une modernité heureuse à une modernité tragique. Elle cherche à savoir, cent ans après l’événement fondateur du monde contemporain, ce qu’il a laissé dans notre vision du monde. La Grande Guerre a-t-elle épuisé en un siècle son retentissement sur notre conscience historique ? Une façon de nous interroger sur ce que nous sommes, autant que sur ce que nous avons été. Quelle est notre philosophie politique ? Que doit-elle au siècle écoulé depuis ce 11 novembre, chargé d’espoirs et d’illusions, qui a mis fin au premier cataclysme du XX° siècle ? Au-delà des lamentations sur les horreurs de la guerre, une réflexion personnelle qui prolonge les conférences du même auteur sur l’extrême-droite et sur le populisme : un  point de vue inattendu peut-être sur le monde d’aujourd’hui.

 

  • Mercredi 05/12/18 – Médiathèque du Trente

conférence gesticulée de Philippe Cazeneuve « De quelle humanité le robot est-il l’avenir ? » cycle homo numericus

L’actualité de la robotique et de l’Intelligence artificielle apporte chaque semaine de nouveaux sujets de débats : la voiture sans chauffeur, la livraison par des drones, les chatbots et les assistants personnels, le travail du consommateur, les systèmes de prévision ou de décision construits sur des masses de données collectées à notre insu, le statut juridique de la « personne électronique » …
A quoi ressemblera travail de demain ? Une société robotisée est-elle forcément une société déshumanisée ? L’inquiétude face à ses mutations à venir est-elle un truc de vieux cons ?
Après TIC-TAC, le Temps c’est de l’Argent, conférence gesticulée qui questionnait le rôle du numérique sur l’accélération de nos rythmes de vie, Philippe Cazeneuve vous propose de découvrir sa nouvelle création.

 

  • Vendredi 14/12/18 – Centre social d’ Estressin

« Atelier initiation à l’écriture journalistique » Lyon Bondy blog – cycle homo mediaticus

 

  • Mercredi 09/01/19 – Amphi du collège Ponsard

« le mythe du développement » B.Clémentin

 

  • Mercredi 20/03/19 – Médiathèque du Trente

« Le marxisme à la télé : le cas du lieutenant Columbo » L.Mathieu – cycle homo mediaticus

Et si, pendant des années, TF1 avait, sans le savoir, diffusé en prime time un brûlot de critique marxiste, pourtant tout droit sorti des studios d’Hollywood ? Immensément populaire, la série policière Columbo organise en effet ses intrigues autour d’un affrontement qui a tout d’une lutte des classes : celui entre un meurtrier richissime et cultivé membre de la haute société californienne et un modeste policier, inculte et maladroit mais finalement à même de renverser les rapports de domination. C’est cette lecture proprement politique, nourrie de sciences sociales, que proposera cette séance à partir du visionnage d’un épisode de Columbo suivie d’une discussion collective sur le potentiel critique et émancipateur inattendu de certains produits de l’industrie culturelle.

 

  • Mercredi 03/04/19 – médiathèque du Trente

« Les jeux vidéos : une expérience de la liberté » J.J.Aumerciercycle homo numericus

 

  • Vendredi 24/05/19 – Amphi du collège Ponsard, Vienne

« La catastrophe écologique vient de loin » S.Piron avec Lucioles, animé par G.Jolivet

 

 

 

Retrouvez les Jeudis de l’UPOP en cliquant ICI

%d blogueurs aiment cette page :